Suggestion
Subscribe to the Subscribe
And/or subscribe to the Daily Meditation Newsletter (Many languages)
Chaine Youtube sur l'Enseignement de Krishnamurti en français S'abonner

Méditation Quotidienne avec Krishnamurti


pixabay.com

Au-delà de toute expérience


Comprendre le moi requiert énormément d'intelligence, de vigilance, de finesse d'observation, une observation qui doit être incessante pour ne point faiblir. Moi, qui suis très motivé, je veux dissoudre le moi. Et si je le dis, c'est que je sais qu'il est possible de dissoudre l'ego. Je vous en prie, faites preuve de patience. Quand je dis « je veux dissoudre ceci », à l'instant même, et dans le processus auquel je me plie en vue de le dissoudre, intervient l'expérience du moi ; ce qui a pour effet de renforcer le moi. Comment le moi peut-il cesser de faire des expériences? On voit bien que la création n'est en aucune façon l'expérience du moi. La création a lieu lorsque le moi n'est pas, car elle n'est pas intellectuelle, ne procède pas de l'esprit, n'est pas une projection de l'ego ; la création est au-delà de toute expérience telle que nous la connaissons. Est-il possible à l'esprit d'être tout à fait silencieux, dans un état où il ne reconnaît pas, et donc ne fait pas d'expérience, dans un état propice à la création – et qui est le moment où l'esprit n'est pas là, où il est absent? Est-ce que je me fais bien comprendre?... Le problème est bien là, n'est-ce pas? Tout mouvement de l'esprit, positif ou négatif, est une expérience qui en réalité ne fait que renforcer le « moi ». L'esprit peut-il ne pas reconnaître? Cela n'est possible que lorsqu'il y a silence absolu – mais pas un silence qui soit une expérience du moi, ayant pour effet de le renforcer.

Extrait du livre : CW, vol. VI, pp. 274-75

© 2016 Copyright by Krishnamurti Foundations


                         Diaspora      rss 

Sauf mention contraire, le contenu de ce site est mis à disposition selon les termes de la Licence CC BY-SA 4.0
Web Statistics