Suggestion
Subscribe to the Subscribe
And/or subscribe to the Daily Meditation Newsletter (Many languages)
Chaine Youtube sur l'Enseignement de Krishnamurti en français S'abonner

Méditation Quotidienne avec Krishnamurti


pixabay.com

L'esprit étriqué


L'esprit passionné avance à tâtons, cherche, franchit les obstacles, sans se plier à aucune tradition ; ce n'est pas un esprit figé, un esprit qui a atteint le but, mais c'est un esprit jeune, qui n'en finit jamais d'arriver.

Comment un tel esprit peut-il voir le jour? Car cet événement doit arriver. Il est bien évident que ce ne peut être le fait d'un esprit étriqué. Un esprit étriqué s'évertuant à devenir passionné ne fera que réduire toute chose aux dimensions de sa propre petitesse. Cela doit pourtant arriver, et cela ne peut arriver que lorsque l'esprit verra sa propre petitesse sans essayer d'y changer quoi que ce soit. Suis-je assez clair? Probablement pas. Mais, comme je l'ai dit précédemment, tout esprit rétréci, quelle que soit sa bonne volonté, restera étriqué, et il n'y a pas le moindre doute à ce sujet. L'esprit qui est petit – même s'il est capable d'aller dans la lune, de maîtriser une technique, d'exposer et de défendre des arguments avec habileté – est toujours un petit esprit. Donc, quand ce petit esprit dit: « Je dois être passionné afin de pouvoir faire quelque chose de valable », il est bien évident que sa passion sera petite, n'est-ce pas? – il se mettra en colère, par exemple, à propos d'une petite injustice, ou croira que le monde va changer à cause d'une minable petite réforme mise en place dans un obscur petit village par un obscur petit esprit. Si le petit esprit voit tout cela, alors la perception même de sa petitesse fait que son activité tout entière subit une métamorphose.

Extrait du livre : CW, vol. XI, pp. 97-98

© 2016 Copyright by Krishnamurti Foundations


                         Diaspora      rss 

Sauf mention contraire, le contenu de ce site est mis à disposition selon les termes de la Licence CC BY-SA 4.0
Web Statistics