Suggestion
Subscribe to the Subscribe
And/or subscribe to the Daily Meditation Newsletter (Many languages)
Chaine Youtube sur l'Enseignement de Krishnamurti en français S'abonner

Méditation Quotidienne avec Krishnamurti


pixabay.com

L'évolution de l'homme


Faut-il connaître l'ivresse pour connaître la sobriété? Faut-il passer par la haine pour savoir ce qu'est la compassion? Faut-il subir des guerres, se détruire et détruire autrui, pour savoir ce qu'est la paix ? Ce mode de raisonnement est à l'évidence totalement faux. Vous partez du principe qu'il y a une évolution, un développement, un mouvement du mal vers le bien, et ensuite vous figez votre pensée dans ce schéma. Bien sûr, le développement physique existe – la petite plante devenant un grand arbre -et aussi le progrès technique, qui voit au fil des siècles l'évolution de la roue jusqu'à l'avion à réaction. Mais existe-t-il un progrès, une évolution sur le plan psychologique ? C'est cela, l'objet de notre discussion – savoir s'il y a une progression, une évolution du « moi », commençant par le mal pour finir par le bien. Le « moi », qui est le centre du mal, peut-il jamais devenir noble et bon, grâce à un processus d'évolution, grâce au temps? Non, c'est évident. Ce qui est mauvais, le « moi » psychologique, restera toujours mauvais. Mais nous refusons d'admettre ce fait. Nous croyons que, grâce à un processus temporel de progrès et de changement, le « je » finira par devenir parfait, avec le temps. Tel est notre espoir, tel est notre plus cher désir – qu'avec le temps, le « je » atteigne la perfection. Mais qu'est-ce que ce « je », ce « moi »? C'est un nom, une forme, un paquet de souvenirs, d'espoirs, de frustrations, de désirs, de souffrances, de joies éphémères. Nous voulons que ce « moi » se perpétue jusqu'à devenir parfait, et nous disons donc qu'au-delà du « moi » existe un « super-moi », un être supérieur, une entité spirituelle qui est éternelle – mais puisque c'est notre pensée qui a conçu cette entité, elle demeure dans le champ du temps, n'est-ce pas? Si notre pensée peut concevoir cette entité, c'est évidemment qu'elle est enclose dans les limites de notre champs de raisonnement.

Extrait du livre : CW, vol. VII, p. 49

© 2016 Copyright by Krishnamurti Foundations


                         Diaspora      rss 

Sauf mention contraire, le contenu de ce site est mis à disposition selon les termes de la Licence CC BY-SA 4.0
Web Statistics