Suggestion
Subscribe to the Subscribe
And/or subscribe to the Daily Meditation Newsletter (Many languages)
Chaine Youtube sur l'Enseignement de Krishnamurti en français S'abonner

Méditation Quotidienne avec Krishnamurti


pixabay.com

La vertu est étrangère à toute autorité


L'esprit peut-il s'affranchir de toute autorité, c'est-à-dire être libéré de la peur, afin de ne plus être en mesure de s'y soumettre? Si tel est le cas, cela met fin à l'imitation qui devient mécanique. Car en définitive la vertu, l'éthique ne consistent pas dans la répétition du bien. Toute vertu cesse d'en être une dès qu'elle devient mécanique. La vertu, de même que l'humilité, ne peut survenir que d'instant en instant. L'humilité ne se cultive pas, et un esprit dénué d'humilité est incapable d'apprendre. Donc, la vertu est étrangère à toute autorité. La morale sociale est au contraire parfaitement immorale, puisqu'elle admet la compétition, la voracité, la corruption: la société encourage donc l'immoralité. La vertu transcende la moralité. Sans vertu, il n'y pas d'ordre ; et l'ordre n'obéit ni à une formule ni à un modèle préétablis. L'esprit qui se soumet à une formule préétablie, en s'astreignant à une discipline pour accéder à la vertu, se crée ainsi lui-même ses propres problèmes d'immoralité.

Lorsque l'esprit s'efforce de comprendre ce qu'est la vraie vertu, toute autorité extérieure – exception faite de la loi – que l'esprit objective, par exemple sous la forme de Dieu ou d'une morale, devient destructrice. Nous avons aussi notre propre autorité intérieure – celle de l'expérience, du savoir, à laquelle nous nous efforçons d'obéir. Et il y a cette perpétuelle répétition, cette imitation constante qui nous sont familières. L'autorité psychologique – pas celle de la loi, pas celle des policiers chargés du maintien de l'ordre, mais celle qui est en chacun de nous – finit par détruire la vertu, car la vertu est une chose, qui vit, qui bouge. Et, de même que l'humilité – pas plus que l'amour – ne peut se cultiver, de même il est impossible de cultiver la vertu, et il y a en cela une grande beauté. La vertu est tout sauf mécanique, et sans vertu il n'est pas de fondement solide pour une pensée claire et lucide.

Extrait du livre : CW, vol. XVII, p. 34

© 2016 Copyright by Krishnamurti Foundations


                         Diaspora      rss 

Sauf mention contraire, le contenu de ce site est mis à disposition selon les termes de la Licence CC BY-SA 4.0
Web Statistics