Suggestion
Subscribe to the Subscribe
And/or subscribe to the Daily Meditation Newsletter (Many languages)
Chaine Youtube sur l'Enseignement de Krishnamurti en français S'abonner

Méditation Quotidienne avec Krishnamurti


pixabay.com

La vigilance passive


Dans la perception lucide, il n'y a ni devenir, ni objectif à atteindre, mais une observation sans choix ni condamnation d'où naît la compréhension. Dans ce processus qui laisse libre cours au déploiement des pensées et sentiments – ce qui n'est possible que s'ils ne sont ni thésaurises ni acceptés – survient alors une perception élargie, qui met au jour tous les niveaux occultes de notre être et leur signification. Cette perception nous révèle ce vide créateur qui ne peut être imaginé ni formulé. Perception élargie et vide créateur ne sont pas deux stades différents d'un même processus: ils forment un processus global. C'est lorsqu'on observe un problème silencieusement, sans condamnation ni justification, qu'il advient une conscience passive. À la lumière de cette conscience passive, le problème est compris et se dissout. Il y a en elle une sensibilité accrue, qui abrite la forme la plus élevée de pensée « négative ».

Lorsque l'esprit est constamment occupé à formuler, à produire, nulle création n'est possible. Ce n'est que lorsque l'esprit est silencieux et vide, et qu'il ne suscite pas le moindre problème – ce n'est que là, dans cette passivité vigilante, qu'il y a création. La création ne peut avoir lieu qu'« en négatif » – ce « négatif » n'étant pas le contraire du positif. N'être rien n'est pas l'antithèse d'être quelque chose. Un problème n'apparaît que lorsqu'on est en quête de résultats. Quand cesse la quête, cessent les problèmes.

Extrait du livre : CW, vol. IV, p. 209

© 2016 Copyright by Krishnamurti Foundations


                         Diaspora      rss 

Sauf mention contraire, le contenu de ce site est mis à disposition selon les termes de la Licence CC BY-SA 4.0
Web Statistics