Suggestion
Subscribe to the Subscribe
And/or subscribe to the Daily Meditation Newsletter (Many languages)
Chaine Youtube sur l'Enseignement de Krishnamurti en français S'abonner

Méditation Quotidienne avec Krishnamurti


pixabay.com

Le souvenir est la négation de l'amour


Est-il possible d'aimer sans qu'intervienne la pensée? Qu'entendez-vous par la pensée? La pensée est une réponse aux souvenirs liés à douleur ou au plaisir. Elle est indissociable des résidus que laissent derrière elles les expériences inachevées. L'amour est différent du sentiment et de l'émotion. Il ne peut pas s'enfermer dans le champ étroit de la pensée, contrairement aux émotions et aux sentiments. L'amour est une flamme sans fumée, toujours neuve, créative et joyeuse. Cet amour-là est un danger pour la société, pour nos relations. C'est là qu'intervient la pensée, pour le modifier, le canaliser, le légaliser, le neutraliser ; alors, il devient fréquentable. Savez-vous que, lorsqu'on aime quelqu'un, c'est l'humanité tout entière que l'on aime? Ignorez-vous à quel point il est dangereux d'aimer les hommes? Car alors il n'y a plus de barrières, plus de nationalités ; alors, plus de course au pouvoir et à l'influence, et les choses reprennent leur juste valeur. Cet homme-là est un danger public.

Pour que l'amour puisse éclore, le processus de mémoire doit cesser. La mémoire n'entre en jeu que si une expérience n'a pas été pleinement, totalement comprise. Le souvenir n'est que le résidu de l'expérience, l'écho d'un défi dont on n'a pas pleinement saisi les enjeux. La vie est une succession de défis et de réponses à ces défis. Le défi est toujours neuf, mais la réponse invariablement vieille. Cette réponse, qui est notre conditionnement, qui est l'écho du passé, doit être comprise, et non brimée, condamnée, réduite au silence. Cela signifie qu'il faut vivre chaque jour avec une fraîcheur neuve, une plénitude totale. Cette vie totale n'est possible que lorsqu'il y a l'amour, que notre cœur est plein – mais non de mots ou de choses élaborées par l'esprit. Il suffit que l'amour soit là pour que cesse enfin la mémoire ; alors chaque mouvement est une renaissance.

Extrait du livre : CW, vol. IV, pp. 184

© 2016 Copyright by Krishnamurti Foundations


                         Diaspora      rss 

Sauf mention contraire, le contenu de ce site est mis à disposition selon les termes de la Licence CC BY-SA 4.0
Web Statistics