Suggestion
Subscribe to the Subscribe
And/or subscribe to the Daily Meditation Newsletter (Many languages)
Chaine Youtube sur l'Enseignement de Krishnamurti en français S'abonner

Méditation Quotidienne avec Krishnamurti


pixabay.com

Penser engendre l'effort


« Comment puis-je rester libre de toute mauvaise pensée et de toute pensée vagabonde ? » Mais le penseur existe-t-il isolément de la pensée, isolément du mal, des pensées qui s'égarent? Je vous en prie, observez votre propre esprit. Selon nous, il y a le je, le moi qui dit: « Tiens, voilà une pensée vagabonde », ou: « C'est mal », ou: « Je dois contrôler cette pensée », ou encore: « Je dois garder cette pensée. » Nous connaissons bien tout cela. Mais celui qui est ce je, le penseur, celui qui tranche, qui juge, le censeur, est-il distinct de tout le reste? Le je est-il distinct de la pensée, est-il différent de la pensée, de l'envie, du mal? Ce je qui se prétend distinct du mal essaye sans cesse de me dominer, veut m'éliminer de la scène, cherche à devenir quelque chose. D'où cette lutte, ces efforts pour chasser les pensées, pour ne pas s'égarer.

C'est nous qui, par le processus même de la pensée, avons créé ce problème de l'effort. Est-ce que vous suivez? Alors, vous engendrez la discipline, la prise de contrôle de la pensée – le je contrôlant telle pensée qui n'est pas jugée bonne, le je s'efforçant de devenir non violent et sans jalousie, le je qui veut être ceci, être cela. Vous avez ainsi donné naissance à ce processus même de l'effort, où il y a d'une part le je, et de l'autre la chose que ce je s'efforce de contrôler. Telle est la réalité de notre existence quotidienne.

Extrait du livre : CW, vol. VII, pp. 153-54

© 2016 Copyright by Krishnamurti Foundations


                         Diaspora      rss 

Sauf mention contraire, le contenu de ce site est mis à disposition selon les termes de la Licence CC BY-SA 4.0
Web Statistics