Suggestion
Subscribe to the Subscribe
And/or subscribe to the Daily Meditation Newsletter (Many languages)
Chaine Youtube sur l'Enseignement de Krishnamurti en français S'abonner

Méditation Quotidienne avec Krishnamurti


pixabay.com

Qu'est-ce que le moi?


La soif de pouvoir, de reconnaissance sociale, d'autorité, d'ambition, et ainsi de suite, sont les différentes formes que prend le moi. Mais ce qui compte, c'est de comprendre le moi et je suis certain que vous en êtes convaincus. Permettez-moi d'ajouter qu'il faut prendre ce sujet très au sérieux ; car j'ai le sentiment que, si vous et moi en tant qu'individus – et non en tant que groupe de personnes se reconnaissant dans certaines classes sociales, dans une certaine société, certaines lignes de partage climatiques – pouvons comprendre cet état de choses et influer sur lui, alors, je le crois, une véritable révolution aura lieu. Dès que ces notions deviendront universelles et mieux organisées, le moi va immédiatement s'abriter derrière elles ; alors que si vous et moi, en tant qu'individus, savons aimer, savons mettre toutes ces notions en pratique de façon authentique dans la vie quotidienne, alors la révolution qui est si essentielle verra le jour...

Vous savez ce que j'entends par « le moi »? J'entends par là l'idée, la mémoire, la conclusion, l'expérience, les diverses formes d'intentions, nom-mables et innommables, l'effort conscient d'être ou de ne pas être, les souvenirs stockés dans la mémoire de l'inconscient, les notions de race, de groupe, d'individu, de clan, bref, le moi, c'est ce tout, cet ensemble, qu'il se projette dans le plan extérieur sous forme d'action ou dans le plan spirituel sous forme de vertu ; le moi, c'est l'effort pour atteindre à tout cela. La compétition, le désir d'être en font partie. C'est l'ensemble de ce processus qui constitue le moi, l'ego ; et nous savons vraiment, quand nous y sommes confrontés, que c'est quelque chose de mauvais. C'est à dessein que j'emploie ce terme – mauvais – car le moi divise, il enferme ; ses activités, si nobles soient-elles, restent séparées, isolées. Nous savons tout cela. Nous savons aussi combien sont extraordinaires ces moments où le moi est absent, où il n'y a nulle impression de contrainte, d'effort, ce qui est le cas lorsqu'il y a l'amour.

Extrait du livre : CW, vol. VI, pp. 272-73

© 2016 Copyright by Krishnamurti Foundations


                         Diaspora      rss 

Sauf mention contraire, le contenu de ce site est mis à disposition selon les termes de la Licence CC BY-SA 4.0
Web Statistics