Suggestion
Subscribe to the Subscribe
And/or subscribe to the Daily Meditation Newsletter (Many languages)
Chaine Youtube sur l'Enseignement de Krishnamurti en français S'abonner

Méditation Quotidienne avec Krishnamurti


pixabay.com

Restez en présence du sentiment


Jamais vous ne demeurez face à face avec un sentiment pur et simple: vous l'enveloppez toujours dans un fatras de mots. Les mots le déforment ; la pensée, tourbillonnant autour de lui, le précipite dans l'ombre, l'étouffé sous une montagne de peurs et de désirs. Jamais vous ne restez en présence d'un sentiment, et de lui seul, face à la haine, ou face à cet étrange sentiment de la beauté. Quand surgit le sentiment de haine, vous dites que c'est mal ; puis vient l'effort, la lutte pour vaincre cette haine, toute l'agitation des pensées tournant autour d'elle...

Essayez de rester en présence de ce sentiment de haine, ou de jalousie, d'envie, de faire face au venin de l'ambition ; car après tout c'est votre lot quotidien dans la vie, même si vous souhaitez la vivre avec amour – ou avec le mot amour. Puisqu'il est là, en vous, ce sentiment de haine, ce désir de blesser, de faire mal à l'autre d'un geste ou d'un mot cinglant, voyez si vous êtes capables de soutenir le face à face avec lui. Vous l'êtes? Avez-vous déjà essayé? Essayez de rester au contact d'un sentiment, et voyez ce qui arrive. Vous allez trouver cela extrêmement ardu. Ce sentiment, votre esprit va refuser de le laisser en paix ; il va entrer en scène, avec le torrent de ses souvenirs, de ses associations, de ses injonctions et de ses interdits, de ses bavardages incessants. Ramassez un coquillage. Pouvez-vous le regarder, vous émerveiller de sa délicate beauté, sans dire: « Qu'il est beau!» ou: « De quel animal provient-il? » Pouvez-vous le regarder sans le mouvement de l'esprit? Pouvez-vous vivre le vrai sentiment caché sous le mot, au lieu du sentiment fabriqué par le mot? Si vous en êtes capable, alors vous allez découvrir une chose extraordinaire, un mouvement au-delà de toute mesure de temps, un printemps qui ne connaît jamais d'été.

Extrait du livre : CSV Tome 3, pp. 275-76

© 2016 Copyright by Krishnamurti Foundations


                         Diaspora      rss 

Sauf mention contraire, le contenu de ce site est mis à disposition selon les termes de la Licence CC BY-SA 4.0
Web Statistics